Comprendre l’arthrite et ses symptômes

Pour vivre avec l’arthrite, la première étape consiste à savoir exactement de quoi il s’agit. L’arthrite se présente sous de nombreuses formes – l’une des plus courantes étant l’ostéoarthrite, aussi connue sous le nom de maladie dégénérative des articulations – qui cause de la douleur, de la raideur et de l’enflure autour d’une ou de plusieurs articulations dans l’organisme. L’ostéoarthrite persiste généralement plus de deux semaines et peut frapper toute articulation, bien qu’elle survienne généralement dans les mains et les articulations qui portent le poids, comme les hanches, les genoux, les pieds et la colonne vertébrale.

Il peut être difficile de déterminer la cause de l’ostéoarthrite, car plusieurs facteurs peuvent contribuer au développement de ce problème courant chez une personne. Certaines des causes possibles incluent la génétique, le vieillissement, un excédent de poids, une blessure antérieure ayant endommagé l’articulation, une maladie ou des activités associées à des métiers de la construction, du travail en usine et du sport de haut niveau.

Une autre forme courante de cette affection est l’arthrite rhumatoïde – une maladie auto-immune. L’arthrite rhumatoïde cause de la rougeur, de la douleur, de l’enflure ou une sensation de chaleur dans la membrane synoviale ou paroi de l’articulation. L’inflammation peut aussi toucher d’autres organes internes, comme les yeux, les poumons ou le cœur. Elle peut frapper toute articulation, mais ce sont les mains, les poignets et les pieds qui en sont le plus couramment affectés.

Il y a quelques différences clés entre l’ostéoarthrite et l’arthrite rhumatoïde :

  • Dans le cas de l’ostéoarthrite, la raideur est généralement brève, tandis que dans le cas de l’arthrite rhumatoïde, elle s’intensifie après le repos et dure souvent 30 minutes ou plus.
  • L’ostéoarthrite affecte habituellement les articulations plus grosses qui portent le poids, comme les genoux et les hanches; l’arthrite rhumatoïde frappe plus souvent de petites articulations, comme les mains, les poignets et les pieds.
  • L’arthrite rhumatoïde peut aussi affecter les phalanges ou jointures – des régions généralement épargnées par l’ostéoarthrite.

Une autre maladie pouvant causer des douleurs et de l’enflure aux articulations est le lupus érythémateux systémique (communément appelé LES) – une autre maladie auto-immune qui affecte diverses parties du corps, y compris la peau, les articulations, le cœur, les poumons, le sang, les reins et le cerveau – et la goutte, qui est causée par une quantité excessive d’acide urique dans l’organisme, qui n’est pas adéquatement éliminée par les reins.

Chacune de ces maladies affectant les articulations se caractérise par des symptômes différents. Voici quelques signes à surveiller si vous soupçonnez qu’un proche est en train de développer de l’arthrite :

Symptômes de l’ostéoarthrite 

  • raideur après un repos prolongé
  • douleur dans une articulation pendant ou après son utilisation
  • inconfort dans une articulation avant ou pendant des changements météorologiques
  • enflure ou perte de souplesse dans une articulation
  • masses osseuses se développant sur les articulations distales ou moyennes des doigts

Symptômes de l’arthrite rhumatoïde

  • douleur et enflure dans les petites articulations des mains et des pieds
  • sensation généralisée de douleur ou de raideur, plus particulièrement au réveil
  • articulations qui sont enflées, douloureuses et chaudes au toucher

Symptômes du lupus érythémateux systémique

  • éruption cutanée rougeâtre sur les joues et l’arête du nez
  • sensibilité excessive de la peau au soleil
  • petites plaies dans la bouche
  • inflammation de la muqueuse des poumons
  • convulsions
  • augmentation persistante de la chute des cheveux et des maux de tête

Symptômes de la goutte

  • douleur et enflure de l’articulation
  • inflammation aiguë de l’articulation avec sensation de chaleur et rougeur
  • accumulation d’acide urique ou de cristaux d’urate dans les articulations

Dès que vous remarquez des symptômes liés à l’arthrite, la première chose à faire consiste à consulter un médecin qui pourra poser le diagnostic approprié.

Pour diagnostiquer toute forme d’arthrite, les médecins procèdent d’abord à un examen physique pour déterminer quelles articulations sont touchées. Dans le cas de l’ostéoarthrite, les articulations seront douloureuses si elles sont poussées à l’extrême, et elles peuvent être plus épaisses que la normale.

Si des articulations sont douloureuses des deux côtés du corps, de l’arthrite rhumatoïde est plus susceptible d’être diagnostiqué et des tests en laboratoire seront effectués pour confirmer le diagnostic. Il existe des examens sanguins spéciaux pour détecter un anticorps appelé facteur rhumatoïde, qui peut confirmer la présence d’arthrite rhumatoïde.

D’autres examens sanguins peuvent être utilisés pour détecter la présence d’autres formes d’arthrite, comme la goutte ou le lupus. Des radiographies peuvent aussi montrer des éperons osseux dans les articulations et être utilisées pour suivre la progression de l’arthrite au fil du temps.

Il est crucial que l’arthrite soit diagnostiquée dès les premiers stades pour qu’elle puisse être traitée efficacement avant qu’elle ne s’aggrave. Lorsqu’un proche reçoit un diagnostic d’arthrite, sa famille et ses aidants naturels devraient être informés de ce qu’ils peuvent faire pour l’aider à vivre avec sa maladie.

Traitement et prévention de l’arthrite

Bien qu’il n’existe présentement aucun remède pour l’arthrite, il y a des mesures que vous pouvez prendre pour aider à prévenir la maladie.

Limiter le stress sur vos articulations en maintenant un poids santé est un bon point de départ. Des études récentes ont démontré qu’une prise de poids de seulement 10 à 20 livres excédentaires (4,5 à 9 kg) au début de l’âge adulte augmente l’usure du cartilage qui absorbe les chocs dans les articulations et peut entraîner à long terme de graves dommages aux articulations.

Éviter les mouvements répétitifs pendant des périodes prolongées peut aussi aider. Si une personne âgée subit une lésion traumatique articulaire, elle aura besoin de soins médicaux et de séances de réadaptation pour prévenir d’autres dommages. Discutez avec un médecin de l’utilisation appropriée du froid, du repos, des coussins chauffants, des bouillottes et des bains chauds pour traiter une blessure.

Composer avec l’arthrite n’est pas une tâche facile, mais il y a des conseils à suivre pour aider à traiter la douleur.

Un programme d’exercice régulier visant à maintenir le tonus musculaire est utile pour gérer l’arthrite. Ce programme peut inclure des exercices spéciaux prescrits par votre médecin ou des physiothérapeutes pour renforcer les muscles et améliorer l’amplitude des mouvements.

Des médicaments particuliers, y compris une vaste gamme d’analgésiques et d’anti-inflammatoires, peuvent aider à soulager la douleur de l’ostéoarthrite. Dans les cas graves, une chirurgie, comme le remplacement du genou ou de la hanche, peut être nécessaire.

Un autre groupe de médicaments appelés produits biologiques peut aussi aider à atténuer les symptômes de l’arthrite rhumatoïde et ralentir la dégénérescence articulaire. Certains médicaments utilisés pour traiter l’arthrite rhumatoïde sont aussi utilisés pour traiter la maladie Crohn, car il s’agit dans les deux cas de maladies auto-immunes.

Vous devriez demander conseil à un médecin lorsque vous voulez en savoir plus sur les médicaments et les plans de traitements pour l’arthrite.

Quelques chiffres importants à connaître au sujet de l’arthrite :

  • Plus de 4,6 adultes canadiens (un Canadien sur six âgé de 15 ans et plus) signalent être atteints d’arthrite. D’ici 2036, on s’attend à ce que le nombre estimé d’adultes canadiens souffrant d’arthrite atteigne 7,5 millions (un sur cinq).
  • Du point de vue des coûts des soins de santé et de la perte de productivité, l’impact de l’arthrite sur l’économie canadienne est estimé à 33 milliards de dollars chaque année. D’ici 2031, on s’attend à ce que ce montant fasse plus que doubler et atteigne 67 milliards de dollars.
  • Parmi toutes les causes d’invalidité au Canada, l’arthrite arrive au premier rang chez les femmes et au troisième rang chez les hommes.
  • Au Canada, deux personnes sur trois souffrant d’arthrite sont des femmes.
  • Presque trois personnes sur cinq souffrant d’arthrite sont en âge de travailler.

Ressources et assistance téléphonique

Il existe diverses ressources pour vous aider, vous et vos proches âgés, à gérer l’arthrite. Vous trouverez ci-dessous des numéros d’assistance téléphonique pour répondre à vos besoins :

  • La Société de l’arthrite
  • Ligne d’information sur l’arthrite : 1-800-321-1433
  • Health and Seniors’ Information Line: 1-800-465-4911 (en anglais seulement)

Références

*Bayshore Soins de santé, le bulletin Parcours Santé – septembre 2016