La gestion du stress

Vous vous sentez stressé? Ou croyez-vous que vous l’êtes? Le stress est partout et la plupart d’entre nous le ressentent de temps à temps, quand nous devons par exemple respecter un délai, nous occuper des enfants ou gérer une relation difficile, pour ne nommer que quelques sources. Le stress n’est pas nécessairement mauvais. Il peut nous stimuler, nous motiver à faire des choses ou à agir pour résoudre un problème. Le stress chronique, par contre, c’est-à-dire un stress élevé qui se prolonge sur une longue période peut causer des problèmes de santé. Ce qui est particulièrement le cas si vous n’avez pas de bons moyens de détente.

Qu’arrive-t-il à notre corps lorsque nous sommes stressés?

Lorsque nous sommes stressés, notre corps réagit comme si nous étions en danger. Nous commençons à produire des « hormones de stress » (de l’adrénaline, de la noradrénaline et du cortisol) qui nous préparent à lutter ou à nous enfuir. C’est une réaction de protection, ou une réaction de lutte ou de fuite, qui était essentielle plus tôt dans notre évolution en tant qu’être humain. Pensez à l’homme des cavernes, aux journées des femmes et aux tigres aux dents de sabre! Même si aujourd’hui nous ne sommes jamais menacés par des tigres aux dents de sabre, lorsque nous sommes stressés, notre corps réagit comme si nous l’étions. Cette « réaction au stress » cause de nombreux changements dans notre organisme. Bon nombre sont transitoires, c’est-à-dire temporaires. Toutefois, lorsque le stress est chronique, il use considérablement notre corps. Voici une liste partielle de certaines des réactions physiques courantes au stress :

  • Tension musculaire, qui peut causer des maux de tête et des douleurs chroniques.
  • Rythme respiratoire et cardiaque plus élevé, qui, avec le temps, peut contribuer à des maladies du cœur et du système circulatoire.
  • Perturbations de l’appareil gastro-intestinal (par exemple nausées, diarrhée ou constipation, brûlures d’estomac).
  • Élévation de la glycémie, ce qui est un problème, particulièrement chez les personnes diabétiques ou sujettes au diabète.
  • Troubles du sommeil.
  • Fatigue constante
  • Désir ou intérêt moindre pour les relations sexuelles.

Le stress a des conséquences sur le plan émotif aussi

Il n’y a pas que notre corps qui est affecté par le stress chronique. Nous ressentons ses effets sur le plan émotif aussi. Le stress a également des conséquences sur nos relations, que ce soit au travail ou à la maison. Parfois les effets émotionnels sont liés aux effets physiques. Par exemple, les maux de tête chroniques accroissent l’irritabilité et sont associés à la dépression et à l’anxiété. Dans d’autres cas, c’est un effet plus direct. Voici quelques-uns des effets sur le plan émotif :

  • irritabilité accrue;
  • sautes d’humeur ou dépression;
  • inquiétude accrue ou anxiété;
  • plus centré sur soi-même; intérêt moindre pour les relations sociales;
  • pensées négatives accrues, grand pessimisme.

Aide pour déstresser

Le stress chronique a également des conséquences sur notre façon de penser, y compris notre capacité à nous concentrer, à prendre des décisions et à rester motivé. Il y a une foule de choses qui peuvent nous aider à déstresser.

Faites attention à votre façon de penser

Avez-vous remarqué que certaines personnes sont habituellement calmes et imperturbables alors que d’autres sont souvent agitées, nerveuses ou « stressées », parfois dans la même situation? La différence résulte de la façon dont nous envisageons les choses. La personne calme voit souvent la situation de façon différente des personnes qui sont plus stressées. Elle ne prend pas les choses personnellement. Elle est persuadée qu’elle peut bien gérer la situation et qu’elle peut s’y adapter. Si vous constatez que vous prenez les choses trop à cœur ou que vous vous dites que vous n’y arriverez pas, essayez de modifier votre façon de voir les choses. Dites-vous « cela ne me touche pas, cela les touche, eux, ou « je peux m’y faire ». Faites ensuite un plan pour vous adapter à la situation, déstressez ou parlez-en. Faites attention par contre au nombre de plaintes que vous exprimez. Les chercheurs ont constaté que plus une personne se lamente ou se plaint à d’autres, plus elle devient stressée (et plus les personnes autour d’elles le deviennent) sans en tirer en général un avantage quelconque.

Essayez des exercices de détente ou de méditation

On peut trouver une grande variété d’exercices de relaxation et de méditation gratuites en ligne et sur YouTube. Les recherches ont révélé que la pratique quotidienne et régulière de certains exercices de relaxation et de médication contribue à atténuer le stress et à réduire ses effets sur le corps. Si vos muscles sont très tendus, pensez à des exercices de relaxation progressive des muscles, qui consistent à tendre et à détendre tour à tour des groupes de muscles. D’autres genres d’exercices consistent à se concentrer sur la respiration, ou par exemple, à faire un « balayage corporel » où l’on se concentre sur les sensations ressenties dans chacune des différentes parties du corps. Toutes les activités semblables peuvent être extrêmement utiles si on les pratique sur une période de temps. Les pratiquer dix à quinze minutes par jour est un bon début.

Activité physique

Il existe de plus en plus de preuves qui confirment qu’il est nécessaire de bouger pour être en santé. Il est recommandé de pratiquer au moins 30 minutes d’activité physique modérée par jour (ou du moins la plupart des jours), mais il n’est pas nécessaire que toute l’activité soit pratiquée en même temps. Deux marches de quinze minutes par jour seraient un bon début. Une activité plus intense est utile aussi, au moins quelques fois par semaine. Bouger atténue non seulement la tension corporelle, mais a aussi un effet positif sur la chimie du cerveau, ce qui améliore la santé. En fait, l’activité physique est tout aussi efficace que les médicaments pour soulager l’anxiété modérée et la dépression!

Restauration de l’attention

Les études sur la restauration de l’attention suggèrent que passer du temps dans la nature est bon pour notre santé. Cela nous aide à déstresser et à améliorer notre capacité de concentration… d’où le nom « restauration de l’attention ». Écouter des oiseaux ou des vagues de l’océan, admirer un coucher du soleil ou les étoiles, ou tout simplement s’asseoir tranquillement dehors peuvent toutes être des activités utiles. Même regarder des photos de la nature peut avoir le même effet. Alors, pour déstresser, sortez.

Si vous faites déjà l’une ou plusieurs des activités ci-dessus, songez à les faire plus souvent ou à y ajouter une deuxième ou une troisième stratégie. Le plus grand bienfait se fait sentir avec le temps. Alors, pratiquez régulièrement et soyez patient. Bien que le stress soit inévitable, le laisser dominer notre vie ne l’est pas.