Le programme de soins infirmiers virtuels de CAREchart@home offre des soins en temps opportun durant la pandémie de COVID-19

La pandémie de COVID-19 a sollicité le système de santé canadien jusqu’aux limites de sa capacité. Elle a aussi perturbé une vaste gamme de services de santé, alors que médecins, infirmières et autres travailleurs médicaux de première ligne luttaient pour freiner la propagation du coronavirus dans les hôpitaux et les cliniques. La distanciation physique demeurant une nécessité, la pandémie continue de souligner la capacité des soins virtuels à combler les lacunes en matière de traitement et à maintenir les personnes vulnérables en sécurité.

Grâce à la technologie, toute personne en quarantaine volontaire, en auto-isolement ou en confinement peut consulter des professionnels de la santé dans le confort et la sécurité de son domicile. Cette option est particulièrement importante pour les personnes immunodéprimées, comme les patients atteints d’un cancer. En Ontario, CAREchart@home permet d’obtenir l’aide d’une infirmière autorisée après les heures normales de travail sans se rendre à la salle d’urgence d’un hôpital. Au cours des derniers mois, ce programme comprend aussi des tests de dépistage à distance pour les voyageurs de retour au Canada. De plus, CAREchart@home a la capacité d’élargir rapidement son offre de services, en ce qui a trait notamment au soutien en matière de santé et à la gestion des maladies chroniques. Vous verrez ci-dessous comment les soins infirmiers virtuels changent la donne en période de crise sanitaire.

Soutien des patients atteints d’un cancer

CAREchart@home, un programme commandité par Santé Ontario (Action Cancer Ontario) et réalisé par CAREpath (une division de Bayshore HealthCare Ltd.), fournit un soutien téléphonique hors des heures normales de travail aux patients en oncologie soumis à un traitement systémique ou à une radiothérapie.

Les infirmières de CAREchart@home, qui se spécialisent en oncologie, ont pris les démarches nécessaires afin d’avoir accès aux dossiers médicaux électroniques des patients, dont les notes cliniques et les résultats de tests; elles pourront ainsi aider les patients à mieux gérer leurs symptômes (la plateforme clinique du programme, optimisée par Verto Inc., se conforme à toute réglementation de la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé [LPRPS] et de la Health Insurance Portability and Accountability Act [HIPPA] en matière de confidentialité). Des centres de traitement du cancer à CAREchart@home, les patients de l’Ontario ont accès à des soins 24 heures par jour, 365 jours par année, ce qui leur permet de gérer leurs symptômes sans quitter la maison.

CAREchart@home a réduit le nombre de visites en salle d’urgence en aidant les patients à mieux gérer leurs symptômes à domicile. Ce programme s’est montré si efficace que CAREpath prévoit y inclure le soutien de patients atteints d’une maladie chronique afin que ces derniers puissent prendre en charge leurs symptômes de façon autonome.

Tests de dépistage de la COVID-19

Les voyageurs de retour au Canada doivent se placer en quarantaine (auto-isolement) pendant 14 jours, par mesure de précaution en cas d’infection par le virus de la COVID-19 lors de leur séjour à l’étranger.

Pour soutenir ces voyageurs et repérer les cas probables de COVID-19, CAREchart@home a lancé un programme de dépistage en avril 2020. Des infirmières expérimentées dans le télétriage réalisent donc des évaluations par téléphone (en français ou en anglais) pour le compte de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

L’équipe de CAREchart@home a pu démarrer ce programme quelques jours après la demande de l’ASPC. L’Agence de la santé publique reçoit des rapports chaque jour, et le programme peut être ajusté selon l’évolution des besoins.

Les voyageurs aiment bien ce service, comme le prouvent de récents témoignages :

« Nous sommes incroyablement reconnaissants; nous serions sans doute tombés dans l’oubli si vous n’aviez pas été là. » (témoignage d’une personne dont un membre de la famille a reçu un résultat positif pour la COVID-19.)

« Merci d’avoir écouté nos préoccupations et répondu à nos questions. »

« Votre programme m’offre un réel soutien. Ce n’est pas facile de traverser cette situation tout seul. »

« Nous sommes deux passagers [d’un navire de croisière] qui venons de terminer notre quarantaine de deux semaines suite à notre retour au Canada. Pendant cette période, des représentants de CAREpath nous ont appelés chaque jour. J’écris pour féliciter les personnes qui ont effectué ces appels. […] Chaque appel était réalisé par une personne gentille, qui semblait réellement accorder de l’importance à nos réponses. Elle parvenait effectivement à nous faire sentir importants. Être en mesure d’établir un lien positif en période de stress est une compétence inestimable. Le fait d’entendre ces questions posées par une voix joyeuse renforce l’importance de toute cette expérience. S’il vous plaît, faites part de notre estime aux membres de votre équipe. »

Bien-être mental

La santé mentale a longtemps été un enjeu majeur de santé publique au Canada, et la pandémie de COVID-19 a augmenté la demande de services. De nombreux Canadiens subissent du stress et de l’anxiété liés à la pandémie, et des spécialistes prédisent une montée de cas en lien avec la dépression, la détresse psychologique, le trouble de stress post-traumatique, la consommation de substances et la violence domestique. À la mi-avril, l’Association canadienne pour la santé mentale a réclamé un « investissement communautaire urgent dans la santé mentale » afin de prévenir une « pandémie subséquente » de troubles mentaux liés à la COVID-19.

CAREpath, responsable de CAREchart@home, a la capacité d’intégrer des services en santé mentale à son programme de soins virtuels. CAREpath propose déjà un programme de santé mentale, Votre partenaire en matière de bien-être, actuellement offert aux employeurs à titre de régime collectif de soins de santé. En collaboration avec le système de santé en place, qui comprend notamment des médecins généralistes et des psychiatres, le programme s’efforce de répondre aux besoins de chaque client.

Durant une pandémie, recevoir des soins de santé mentale à domicile est une alternative sécuritaire et confidentielle qui protège tant les patients que les professionnels de la santé d’une exposition à la COVID-19. « Les recherches ont démontré qu’on peut fournir des soins de santé mentale très efficacement par téléphone ou connexion vidéo sécurisée, ou encore en différé, par courriel ou salon de clavardage, » a expliqué Deborah McLeod, directrice clinique du programme Votre partenaire en matière de bien-être. « Il est aussi bien établi que les services à distance sont aussi efficaces que ceux fournis en personne. En outre, certains sont plus à l’aise avec les soins à distance, peut-être parce qu’ils vivent dans un endroit où ils n’ont pas accès aux services, ou parce qu’ils se préoccupent des préjugés associés à la maladie mentale. »

Mme McLeod souligne également qu’un programme de santé mentale offert par l’entremise de CAREchart@home permettrait aux personnes d’accéder rapidement à du soutien plutôt que d’attendre des semaines et des mois pour être orienté vers un professionnel de la santé mentale. « Les gens peuvent nous contacter et obtenir de l’aide dans les 24 heures. En santé mentale, c’est inouï. Le public nous dit que c’est incroyablement pratique et réconfortant d’obtenir de l’aide aussi vite. Une intervention rapide permet de prévenir la détérioration d’une crise et d’atténuer la souffrance. »

Pour de plus amples renseignements à propos de CAREchart@home, veuillez communiquer avec Sherry Hnatyshyn-Webster, IA,
Directrice des opérations, à shnatyshyn@carepath.ca

Carepath Logo