Se prémunir contre la grippe et la pneumonie

Recevez un vaccin contre la grippe chaque année

Chaque année, la grippe est responsable de 12 200 cas d’hospitalisation et de 3 500 décès au pays, ce qui en fait l’une des dix premières causes de mortalité au Canada.

Se faire vacciner contre la grippe tous les ans est votre meilleure défense contre la grippe et ses complications. Il est préférable de recevoir le vaccin à la fin de l’automne, avant le pic de la saison des grippes. Le vaccin antigrippal est disponible sans frais dans toutes les provinces et territoires. Comme l’effet ne se fait sentir qu’après deux semaines, il est important de se faire immuniser dès que possible. La saison de la grippe survient habituellement de novembre à avril.

Tout le monde peut contracter la grippe, mais les gens âgés de 65 ans et plus sont parmi les plus vulnérables puisque leur système immunitaire s’affaiblit avec l’âge; il est donc plus difficile pour le corps de combattre les infections. Si vous avez plus de 65 ans, la probabilité d’avoir des problèmes de santé, qui peuvent s’aggraver si vous souffrez de la grippe, est plus élevée.

La grippe peut également causer de graves problèmes de santé comme la pneumonie, l’une des principales causes d’hospitalisation au Canada. La pneumonie tue plus de 6 000 Canadiens chaque année, dont la majorité sont des aînés.

Considérez le vaccin contre la pneumonie au moment d’atteindre l’âge de 65 ans

Voilà pourquoi les professionnels de la santé et les autorités publiques encouragent les adultes plus âgés à recevoir un vaccin annuel contre la grippe ainsi qu’un vaccin contre la pneumonie. Le vaccin antigrippal doit être administré tous les ans puisque le virus de la grippe se transforme chaque année et un nouveau type de vaccin doit être mis au point pour l’éviter. Toutefois, le vaccin antipneumococcique ou le vaccin contre la pneumonie n’est habituellement nécessaire qu’une seule fois, à moins de souffrir d’une maladie chronique qui ferait en sorte que vous seriez plus à risque.

Le vaccin contre la pneumonie protège environ 50 à 80 % des gens contre les infections à pneumocoques. La vaccination allège également les symptômes de la maladie chez ceux qui sont atteints. Au Canada, les personnes âgées et les jeunes enfants peuvent recevoir gratuitement ce vaccin.

Certaines personnes éprouvent des effets indésirables au moment d’être immunisées contre la pneumonie, mais ceux-ci sont généralement mineurs et de courte durée. De l’enflure et des endolorissements au site d’injection sont des effets courants. Parfois, certaines personnes peuvent éprouver une légère fièvre.

Si les effets indésirables du vaccin de la grippe vous inquiètent, sachez que les réactions graves sont très rares et la plupart des gens n’éprouvent aucun effet indésirable à part des endolorissements, de l’enflure ou des douleurs musculaires au site d’injection.

Recevoir le vaccin contre la pneumonie ainsi que le vaccin annuel antigrippal réduit d’une façon significative les risques d’infections graves et les risques d’hospitalisation. Parlez à votre médecin ou à une infirmière praticienne afin de déterminer les risques et les bienfaits.

Pour 2019/2020 : vaccins à dose normale et à haute dose

Pour la saison 2019-2020, on offre deux vaccins antigrippaux différents aux gens de 65 ans ou plus : le vaccin à dose normale et le vaccin à haute dose. Les deux s’avèrent efficaces. Votre médecin, infirmière praticienne ou infirmier praticien peut répondre à toutes vos questions. Faites-vous vacciner sans tarder.

Le vaccin à dose normale protège contre quatre souches du virus de la grippe. Le vaccin à haute dose (aussi appelé « FluzoneMD haute dose »), formulé pour les adultes de 65 ans et plus, protège contre trois souches du virus de la grippe, mais à des doses plus élevées.

Quand éviter le vaccin contre la grippe

Vous devez éviter de vous faire vacciner contre la grippe si :

  • vous avez une allergie grave (anaphylaxie) à l’un des ingrédients du vaccin. Votre fournisseur de soins de santé peut vous dire quels ingrédients sont présents dans le vaccin et s’ils sont sûrs pour vous;
  • vous avez eu une réaction allergique grave après une administration précédente d’un vaccin antigrippal;
  • vous avez contracté le syndrome de Guillain-Barré (une condition rare selon laquelle votre système immunitaire, qui lutte contre les infections, attaque son propre système nerveux) dans les six semaines suivant une administration précédente d’un vaccin antigrippal.

Vous devez attendre avant de vous faire vacciner contre la grippe si :

  • vous avez une maladie grave, avec ou sans fièvre. Dans ce cas, vous devriez normalement attendre que les symptômes diminuent avant de vous faire vacciner. Notez que les personnes atteintes d’une maladie bénigne accompagnée ou non de fièvre (par exemple un rhume) peuvent quand même recevoir le vaccin antigrippal.

D’autres façons de se protéger contre la grippe

En plus de recevoir le vaccin contre la grippe, vous pouvez assurer votre protection et celle des gens autour de vous :

  • en évitant de vous toucher le visage;
  • en vous lavant les mains fréquemment;
  • en vous couvrant la bouche et le nez avec le creux de votre bras plutôt qu’avec votre main;
  • en nettoyant et désinfectant les articles communs tels que les téléphones, les poignées de porte et les manettes de télévisions.

Si vous avez la grippe, restez à la maison. Évitez tout contact rapproché avec les autres jusqu’à ce que vous vous sentiez suffisamment bien pour retourner à vos activités quotidiennes. Prendre ces précautions préviendra la transmission de la grippe. Communiquez avec votre médecin de famille, votre infirmière praticienne ou infirmier praticien si vous ne ressentez pas d’amélioration après quelques jours ou si vos symptômes s’aggravent.

SOURCES

Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Gouvernement de l’Ontario

Gouvernement de l’Ontario

Gouvernement de l’Ontario

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario

Globe and Mail

UpToDate

Statistique Canada