Survivants du cancer : favoriser une santé optimale

Survivants du cancer : favoriser une santé optimale

Mener un mode de vie sain importe pour quiconque souhaite améliorer sa santé et son mieux-être. Cela s’applique encore plus aux les personnes ayant survécu à un cancer. Que vous ayez terminé vos traitements, que vous receviez un traitement d’entretien ou actif pour un cancer stable à progression lente, que vous soyez en rémission ou en surveillance active, vous pouvez adopter des mesures simples pour prendre soin de vous et atteindre un état de santé optimal. Cela aidera à réduire le risque de récidive du cancer et la possibilité de développer des problèmes de santé non liés au cancer tels que les maladies du cœur, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète et l’ostéoporose.

Évitez le tabac

Arrêter de fumer ou de consommer du tabac à chiquer peut réduire le risque de récidive du cancer ou de survenue d’un autre type de cancer. Cette décision est d’ailleurs l’une des meilleures façons d’améliorer votre santé générale. Demandez à votre médecin de vous orienter vers des ressources en mesure de vous aider.

Évitez la fumée secondaire

Assurez-vous que votre domicile et votre véhicule constituent des environnements sans fumée et réduisez votre exposition à la fumée du tabac. Les recherches ont démontré une mortalité plus élevée parmi les patients atteints du cancer qui sont exposés à la fumée secondaire. Il en est de même pour les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques chez les survivants du cancer, mais aussi chez ceux n’ayant jamais eu de cancer.

Faites de l’exercice physique sur une base régulière

Après un cancer, le fait de faire régulièrement de l’exercice augmenterait votre sentiment de bien-être et stimulerait le processus de guérison. D’après certaines études, les personnes qui restent actives après un traitement contre le cancer voient leur risque de récidive diminuer et le taux de survie globale augmenter. Pratiquer une activité physique procure des bienfaits : augmentation de l’endurance et de la force, diminution des symptômes de dépression et d’anxiété, amélioration du sommeil et, enfin, réduction de la fatigue et de la douleur.

Commencez lentement en pratiquant une activité modérée (p. ex., la marche rapide, le tai-chi ou l’aquagym) chaque jour, jusqu’à atteindre une durée de 30 minutes par jour. Font également partie des activités dites modérées le fait de ratisser les feuilles, de passer l’aspirateur ou de faire la lessive. Voici quelques conseils pour vous y mettre :

  • Choisissez des activités que vous appréciez comme la marche, le jardinage, la danse, etc.
  • Essayez de vous entraîner chaque jour à la même heure ou allez marcher après le repas.
  • Empruntez les escaliers plutôt que l’ascenseur.
  • Garez votre voiture loin de votre entrée; cela vous incitera à marcher.
  • Entraînez-vous avec quelqu’un pour rester motivé.
  • Adonnez-vous à des jeux actifs avec vos enfants. Allez vous balader en famille, que ce soit à pied ou à vélo.

Si possible, essayez d’inclure des exercices de musculation afin de renforcer les muscles, d’accroître la flexibilité et de conserver l’amplitude des mouvements. À mesure que votre condition physique s’améliore, vous pouvez commencer à introduire graduellement une activité physique jugée plus vigoureuse telle que la course à pied, les arts martiaux ou encore la natation.

Vous pouvez atteindre votre objectif de 30 minutes par jour en fractionnant ce temps en 3 périodes de 10 minutes. Faites votre possible et gardez en tête que le repos est également un élément clé de votre guérison.

Avant de commencer un programme d’entraînement, consultez toujours votre médecin.

Gardez un poids santé

Il se peut que vous preniez ou perdiez du poids durant le traitement. Parlez avec votre médecin de ce que représente un poids santé pour vous et envisagez le meilleur moyen d’y parvenir.

Voici quelques conseils pour perdre du poids : accroître graduellement l’activité physique, limiter le temps passé assis devant les écrans (télévision, ordinateur, etc.), privilégier une alimentation riche en fruits, en légumes et en grains entiers et, enfin, manger plus lentement et opter pour de plus petites portions. Privilégier la méthode lente, puisqu’il est préférable de ne pas perdre plus de 900 grammes par semaine.

Si vous avez besoin de prendre du poids, discutez des moyens de rendre les aliments plus attrayants et plus faciles à consommer avec un diététicien.

Adoptez un régime santé et équilibré

Mangez davantage de fruits, de légumes et de grains entiers, en évitant les viandes rouges et les viandes transformées dans la mesure du possible.

L’American Cancer Society émet les recommandations suivantes en ce qui concerne les survivants du cancer :

  • Manger au moins 2,5 tasses de fruits et de légumes par jour.
  • Choisir les bons gras, notamment les acides gras oméga 3 présents dans le poisson et les noix.
  • Privilégier les protéines pauvres en acides gras saturés, comme le poisson, les viandes maigres, les œufs, les noix, les graines et les légumineuses.
  • Opter pour des sources de glucides saines telles que les grains entiers, les légumineuses, les fruits et les légumes.

Si vous voulez être sûr d’avoir toutes les vitamines nécessaires, demandez à votre médecin si la prise quotidienne d’une multivitamine pourrait être bénéfique.

Limitez, voire cessez, votre consommation d’alcool

Chez certaines personnes, le fait de boire modérément peut réduire le risque de souffrir d’une maladie du cœur, mais peut augmenter celui de développer certains types de cancer, notamment ceux de la bouche et de la gorge. Si vous choisissez de consommer de l’alcool, faites-le avec modération (un verre par jour pour les femmes de tous âges et les hommes de plus de 65 ans, et un maximum de deux verres par jour pour les hommes de moins de 65 ans).

Assurez-vous de dormir suffisamment

Les troubles du sommeil touchent davantage les personnes atteintes d’un cancer et même les survivants, ce qui peut s’expliquer par les changements physiques, les effets secondaires du traitement et le stress. Dormir suffisamment fait partie intégrante de votre rétablissement. En fait, un sommeil de qualité renforce vos capacités cognitives tout en favorisant la production d’hormones et en diminuant la pression artérielle. Voici quelques conseils pour un sommeil réparateur :

  • Ne pas consommer de caféine durant les 8 heures précédant l’heure du coucher.
  • Établir une routine de sommeil régulière.
  • Éviter les écrans d’ordinateur ou de télévision durant l’heure ou les 2 heures avant le coucher.
  • Ne pas faire d’activité physique durant les 2-3 heures précédant le coucher.
  • Garder la chambre à coucher calme et privilégiez un éclairage tamisé.

Si vous vous sentez excessivement fatigué durant la journée, parlez-en avec votre médecin.

Éliminez les sources de stress

Réduire le stress peut améliorer votre qualité de vie en vous aidant à atténuer la dépression, l’anxiété ou les symptômes liés au  cancer et à son traitement. Les stratégies pour faire face à la maladie comprennent, entre autres :

  • des techniques de méditation et de relaxation, comme la pleine conscience;
  • des services de soutien ou séances de consultation;
  • des groupes de soutien pour les personnes atteintes du cancer;
  • l’utilisation d’antidépresseurs ou d’anxiolytiques;
  • l’activité physique;
  • les interactions avec la famille et les amis.

Protégez votre peau du soleil

Évitez le soleil (direct) entre 10 h et 16 h. Une exposition excessive au soleil augmente le risque de développer un cancer de la peau. Les lits de bronzage peuvent être tout aussi nocifs. Lorsque vous vous exposez au soleil, portez un chapeau, un chandail à manches longues et un écran solaire offrant un FPS d’au moins 30.

Consultez régulièrement votre médecin

Après les traitements, les visites de suivi chez votre médecin font partie intégrante de la gestion de vos soins de santé. Lors de ces rencontres, votre médecin évalue vos progrès et votre guérison; vous pouvez aussi profiter de l’occasion pour parler de problèmes ou inquiétudes que vous pourriez avoir au sujet de votre état de santé, suite aux traitements contre le cancer.

Si vos rendez-vous vous causent de l’anxiété :

  • N’y allez pas seul.
  • Tentez de concevoir ces rendez-vous comme des moments positifs. Voyez-les comme une occasion de vous procurer une tranquillité d’esprit et d’accroître les chances de détecter quelque chose d’anormal dès le début.
  • Parlez à votre médecin de l’apparition de tout nouveau symptôme.

Informez systématiquement l’équipe de soins des méthodes de guérison auxquelles vous avez recours, qu’il s’agisse de médicaments, de vitamines ou de plantes.

Faites votre possible pour améliorer votre santé

Il n’est pas nécessaire de changer drastiquement de mode de vie du jour au lendemain. Adoptez un régime alimentaire sain et faites régulièrement de l’exercice. Ces changements  graduels seront plus facilement intégrés à votre mode de vie à long terme, ce qui aura une incidence positive sur votre santé et votre bien-être en général.

RESSOURCES

American Association for Cancer Research

https://www.aacrfoundation.org/Science/Pages/secondhand-smoke-impacting-cancer-survivors.aspx

(en anglais seulement)

Société canadienne du cancer

https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-journey/life-after-cancer/?region=on

Action Cancer Ontario

https://www.cancercareontario.ca/fr/propos-action-cancer-ontario/programmes/services-cliniques/programme-survie

US National Library of Medicine, National Institutes of Health

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3631124/ (en anglais seulement)

Mayo Clinic

https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/cancer/in-depth/cancer-survivor/art-20044015 (en anglais seulement)

Siteman Cancer Center at Barnes Jewish Hospital and Washington University School of Medicine

http://cancermedia.org/files/scc_8waysbrochure-small.pdf (en anglais seulement)