Taux de cholestérol élevé : une menace silencieuse de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral

Lorsque vous entendez le mot « cholestérol », vous présumez sans doute qu’il est mauvais pour vous. Ce que vous ne savez peut-être pas c’est qu’une certaine quantité de cholestérol est nécessaire pour être en bonne santé. Votre corps produit en fait du cholestérol. Il se trouve dans toutes vos cellules et il est essentiel pour digérer les aliments, produire des hormones et générer la vitamine D.

Le cholestérol présente seulement un danger lorsqu’il y a en trop dans le sang. C’est à ce moment-là que votre risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (AVC) augmente. Le surplus de cholestérol dans votre sang se dépose dans vos artères (gros vaisseaux sanguins) et peut causer un rétrécissement. En s’accumulant, le cholestérol peut les bloquer complètement. Si une artère qui apporte le sang au cœur se bloque, une crise cardiaque se produit. Si une artère qui apporte le sang au cerveau se bloque, un AVC se produit.

Il y a bon nombre de raisons pour lesquelles certaines personnes ont un taux élevé de cholestérol dans leur sang, mais la plupart du temps ce taux est lié au régime, à l’activité physique et aux antécédents familiaux. Le cholestérol est un type de gras produit par le foie. Lorsque vous mangez des aliments riches en gras, il est probable que votre taux de cholestérol augmente. Un manque d’activité physique, l’obésité et le tabagisme contribuent également à des taux de cholestérol au-dessus de la normale dans le sang. Pour d’autres personnes, la raison peut être héréditaire ou une combinaison de mode de vie malsain et des antécédents familiaux de cholestérol élevé.

Quelle qu’en soit la cause, ce qui est vraiment inquiétant c’est qu’un taux de cholestérol élevé ne cause en général aucun signe ou symptôme, alors vous ne savez même pas que votre taux est élevé. On peut seulement le détecter par des analyses sanguines normales. C’est pourquoi il est important de parler avec votre médecin de famille pour savoir si vous devez faire vérifier votre taux de cholestérol. Si vous n’avez aucun facteur de risque, le dépistage de routine commence en général à 40 ans pour les hommes et à 50 ans pour les femmes.

Alors quelle est la différence entre le bon cholestérol et le mauvais cholestérol?

Le cholestérol est une substance à base d’huile qui ne se mélange pas avec le sang et qui circule dans le corps grâce à des protéines. Lorsque les protéines se combinent au cholestérol, on les appelle des lipoprotéines. Vous avez probablement déjà entendu qu’il existe deux types de cholestérol :

Le HDL (lipoprotéine de haute densité) est le BON CHOLESTÉROL parce qu’il transporte le cholestérol de diverses parties du corps vers le foie, qui l’élimine de votre organisme et protège ainsi votre cœur.

Le LDL (lipoprotéine de faible densité) est le MAUVAIS CHOLESTÉROL parce qu’il transporte les particules de cholestérol partout dans votre corps. Lorsque les niveaux de LDL sont élevés, le foie ne peut pas éliminer tout le cholestérol de votre sang, ce qui entraîne une accumulation de plaque dans vos artères, laquelle les durcit et les rétrécit.

Comment prévenir un taux élevé de cholestérol

Les façons les plus efficaces et les plus recommandées pour prévenir ou réduire le cholestérol sont liées au mode de vie :

  1. Adoptez un régime sain pour le cœur
    • Des aliments riches en gras saturés et en gras trans peuvent augmenter le taux de cholestérol LDL.
  1. Faites de l’exercice régulièrement
    • Le manque d’activité physique est lié à des taux plus faibles de cholestérol HDL. 
  1. Évitez de fumer
    • Le tabagisme abaisse le cholestérol HDL, particulièrement chez les femmes, et augmente le cholestérol LDL.
  1. Maintenez un poids santé
    • La perte de poids en trop peut réduire le cholestérol LDL et augmenter le cholestérol HDL.

Il est possible d’apporter ces changements au mode de vie. Avec de la volonté et de la détermination, vous pouvez réduire votre risque de maladie coronarienne, de crise cardiaque et d’AVC. Toutefois, si l’adoption d’un mode de vie sain ne vous aide pas à réduire vos taux de cholestérol, votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour abaisser votre taux de cholestérol, comme des statines.

Conseils pour un régime sain pour le cœur

Ce que vous mangez a une incidence énorme sur votre santé. Le cholestérol est présent uniquement dans les aliments d’origine animale, comme le fromage, les œufs et la viande. Il n’y a pas de cholestérol dans les produits végétaux, comme les fruits, les produits céréaliers et les légumes.

La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada fait les recommandations suivantes :

Optez pour une variété d’aliments entiers et peu transformés à chacun de vos repas, c’est-à-dire des aliments qui ne sont pas emballés ou contiennent peu d’ingrédients. Remplissez la moitié de votre assiette de légumes et de fruits à chaque repas. Choisissez des légumes ou des fruits pour vos collations.

Choisissez des pains de grains entiers, de l’orge, de l’avoine, du quinoa, du riz brun, du boulgour, de l’épeautre, etc.

Mangez de la viande maigre, retirez la peau de la volaille et mangez du poisson deux fois par semaine. Optez pour des poissons gras, comme du saumon, du thon et des sardines. Limitez la taille des portions. Incluez des options végétariennes aussi souvent que possible.

Choisissez des produits laitiers à faible teneur en matières grasses ou d’autres produits semblables sans sucre ajouté. Optez pour du lait à 1 % ou du lait écrémé, du yogourt nature et des fromages à faible teneur en matières grasses.

Essayez des collations saines, comme du houmous et des carottes, des quartiers de pomme avec du fromage faible en gras ou du yogourt nature avec des petits fruits.

Quand vous avez soif, buvez de l’eau ou du lait à faible teneur en matières grasses. Évitez les boissons sucrées, y compris les jus de fruits 100 % purs.

Réduisez les quantités de sucre, de sel et de gras solides dans vos recettes préférées.

Vérifiez les ingrédients et les tableaux des valeurs nutritives sur les aliments emballés.

Les gras à consommer et les gras à éviter

Il faut manger des gras et des huiles pour avoir de l’énergie et absorber des vitamines comme les vitamines A, D, E et K. Les différents types de gras sont les gras mono-insaturés, polyinsaturés (oméga 3), trans et saturés.

Évitez les gras trans : on les trouve dans le shortening, la margarine dure hydrogénée, les produits de boulangerie commerciale, les repas prêts à manger et les aliments frits.

Réduisez la consommation de gras saturés : on les trouve dans les viandes transformées comme les saucisses, la mortadelle, le salami, les hot dogs, le foie, les pâtés de viande, les aliments préparés, les collations, les chocolats et les boissons sucrées.

Mangez des gras mono-insaturés de façon modérée : on les trouve dans les huiles d’olive, d’arachides, de carthame, de tournesol et de maïs, les amandes, les pacanes, les noisettes, les arachides, les noix de pin, les graines de tournesol et les avocats.

Optez plus souvent pour des gras polyinsaturés : on les trouve dans le saumon, la truite, le maquereau, les sardines et le hareng, l’huile de canola, l’huile de soya et l’huile de lin, les noix de Grenoble, les graines de lin (moulus), les graines de chia, les fèves de soya, le tofu, les boissons de soya enrichies en oméga-3, le yogourt et les œufs.

Autres facteurs de risque pour un taux de cholestérol élevé

Un taux de cholestérol élevé est le plus souvent causé par un mode de vie malsain, toutefois des facteurs héréditaires peuvent également être en cause, comme certaines affections et certains médicaments.

Au nombre des affections pouvant causer un taux de cholestérol élevé, signalons le diabète, une maladie du foie ou des reins, le syndrome des ovaires polykystiques, la grossesse, des taux élevés d’hormones femelles et une glande thyroïde hypoactive.

Les médicaments qui augmentent le LDL et réduisent le HDL incluent les progestines, les stéroïdes anabolisants et les corticostéroïdes.

Votre âge peut également jouer un rôle. Des changements normaux liés à l’âge à votre métabolisme et à la chimie de votre organisme peuvent augmenter votre risque de cholestérol élevé.

La race est un autre facteur à considérer. Les personnes de race noire ont des taux de LDL et de HDL plus élevés que les caucasiens.

Consultez votre médecin

 Si vous croyez que vous êtes à risque d’avoir un taux de cholestérol élevé ou avez eu une crise cardiaque ou un AVC, consultez votre médecin. Même s’il vous prescrit des médicaments pour abaisser votre taux de cholestérol, assurez-vous d’apporter des modifications à votre mode de vie afin d’améliorer votre santé et votre bien-être en général.