Vivre avec la fibromyalgie

La fibromyalgie est un syndrome de douleur chronique qui affecte plus de 500 000 Canadiens, c’est-à-dire environ 2 % de la population; pourtant, elle n’a été reconnue comme problème de santé que depuis une dizaine d’années, car elle est très difficile à diagnostiquer. Les symptômes varient d’une personne à une autre et peuvent changer de jour en jour. Il n’existe aucun test pour confirmer la présence de fibromyalgie. Les médecins doivent plutôt éliminer d’autres maladies afin d’établir un diagnostic, mais il existe maintenant des lignes directrices canadiennes afin d’identifier et de gérer ce trouble.

On estime que les femmes sont de 4 à 9 fois plus susceptibles de souffrir de ce trouble que les hommes (en fait, 80 % – 90 % des personnes souffrant de fibromyalgie sont des femmes), les premiers symptômes apparaissant entre 20 et 50 ans. Cependant, la maladie peut aussi toucher les hommes, les adolescents et les enfants.

Les symptômes de la fibromyalgie comprennent une douleur diffuse dans tout le corps, la fatigue, une mauvaise qualité du sommeil et des sautes d’humeur.

La cause est inconnue, mais les chercheurs croient que la fibromyalgie amplifie les sensations douloureuses en apportant des modifications à la façon dont le cerveau et la moelle épinière traitent les signaux de la douleur. Les personnes atteintes réagissent donc plus fortement au toucher et à la pression et sont plus sensibles à la douleur. Il s’agit d’un réel problème physiologique et neurochimique.

La maladie n’atteint pas les organes et met rarement la vie en danger, mais elle peut gravement diminuer la qualité de vie. Il n’y a pas de remède, mais plusieurs traitements peuvent aider à gérer les symptômes et la douleur.

Symptômes 

Les symptômes de la fibromyalgie comprennent :

  • Douleur diffuse – souvent décrite comme une douleur sourde et constante qui dure plus de 3 mois. La douleur diffuse est ressentie des deux côtés du corps et au-dessus et en dessous de la taille. Les zones fréquemment touchées sont le cou, le dos, la poitrine, les bras et les jambes.
  • Fatigue – même après avoir dormi pendant plusieurs heures, les personnes atteintes de fibromyalgie se réveillent encore fatiguées. Leur sommeil est souvent dérangé par la douleur et plusieurs ont d’autres troubles du sommeil, comme le syndrome des jambes sans repos et l’apnée du sommeil.
  • Difficultés cognitives – un symptôme souvent appelé le « brouillard cognitif » limite la capacité à se concentrer, à être attentif et à effectuer des tâches intellectuelles.

Ce trouble peut aussi générer :

  • des troubles de la vue;
  • des nausées;
  • des troubles pelviens ou urinaires;
  • une prise de poids;
  • des étourdissements;
  • des symptômes similaires à ceux du rhume ou de la grippe;
  • des problèmes de peau;
  • des symptômes au niveau de la poitrine;
  • des symptômes de dépression ou d’anxiété;
  • des problèmes respiratoires.

Les symptômes de fibromyalgie se déclarent parfois après un traumatisme, une chirurgie, une infection ou un stress psychologique important. Dans d’autres cas, les symptômes apparaissent graduellement avec le temps sans évènement déclencheur précis.

Les symptômes peuvent ressembler à ceux de l’arthrite, mais la fibromyalgie touche les tissus mous et non les articulations.

La fibromyalgie coexiste souvent avec d’autres conditions douloureuses, comme :

  • le syndrome du côlon irritable;
  • les migraines et autres types de maux de tête;
  • la cystite interstitielle ou autre syndrome de douleur vésicale;
  • des troubles de l’articulation temporo-mandibulaire/douleur à la mâchoire.

Facteurs de risque

  • Hérédité – la fibromyalgie se retrouve dans certaines familles, il est donc possible que des mutations génétiques augmentent le risque de développer la maladie.
  • Infections – certaines maladies semblent déclencher ou aggraver la fibromyalgie.
  • Traumatisme physique ou émotionnel –il arrive que la fibromyalgie soit provoquée par un traumatisme, comme un accident de voiture, ou le stress psychologique.
  • Autres troubles – si vous souffrez d’arthrose, de polyarthrite rhumatoïde ou de lupus, vous êtes plus susceptible d’être atteint de fibromyalgie.

Traitements

Il n’existe pas de remède pour la fibromyalgie, mais des changements au style de vie, des médicaments, de l’exercice, de l’acuponcture et de la thérapie comportementale peuvent aider à soulager les symptômes et améliorer la qualité du sommeil. Il est important d’avoir plusieurs stratégies pour gérer les symptômes. Tout le monde n’obtiendra pas de résultats avec tous les types de traitements.

Régime

Il est important d’avoir une alimentation équilibrée et de maintenir un poids idéal pour la santé en général et pour améliorer la qualité de vie. Des études ont démontré que les personnes obèses qui souffrent de fibromyalgie ont vu une amélioration de leur qualité de vie et une diminution de la douleur en perdant du poids.

Plus de recherches sont nécessaires sur les effets de l’alimentation sur la fibromyalgie, mais il a été démontré que de diminuer la consommation de sucre et de gluten peut aider.

Il y a peu de preuves d’un lien direct entre la consommation de graines et de noix et l’amélioration des symptômes de fibromyalgie, mais ces aliments contiennent des micronutriments puissants et des minéraux importants pour le fonctionnement des cellules et il est possible qu’ils aident les personnes qui en souffrent.

Exercice

Une première étape importante pour soulager les symptômes de fibromyalgie est de rester physiquement actif. Il a été prouvé que l’exercice régulier à un rythme modéré aide à diminuer la douleur, la fatigue et les problèmes de sommeil, et contribue à améliorer l’humeur.

La douleur et la fatigue peuvent rendre plus difficiles l’exercice physique et les tâches quotidiennes, mais des recherches ont démontré que les activités aérobiques à faible impact diminuent la douleur et améliorent la fonction et la qualité de vie générale. Les exercices appropriés comprennent la marche, la nage, la bicyclette et l’aquaforme. Un objectif réaliste est de faire 30 minutes d’exercice aérobique 3 fois par semaine.

L’entraînement en force musculaire ou contre résistance comme les poids et l’utilisation d’appareils de musculation ou de bandes de résistance élastiques pourrait aussi aider, mais plus de recherches sont nécessaires à ce sujet. Il semble que ces entraînements diminuent la douleur et améliorent la qualité de vie et la force musculaire.

Les exercices du corps et de l’esprit, comme le yoga et le tai-chi, qui combinent la méditation, les mouvements lents, la respiration profonde et la relaxation peuvent aider à diminuer les symptômes et améliorer le bien-être général.

Médicaments

Pour la plupart des gens, les médicaments ont peu d’effets sur l’amélioration des symptômes et les bénéfices sont souvent moindres que les effets indésirables.

Santé Canada n’a approuvé que deux médicaments pour traiter la fibromyalgie : Cymbalta (duloxétine), un antidépresseur qui, chez certaines personnes, permet d’avoir un regain d’énergie; et Lyrica (prégabaline), un médicament antiépileptique qui peut être prescrit pour soulager la douleur. Tous les autres traitements pharmacologiques, incluant les relaxants musculaires légers (aspirine, Tylenol, Advil, etc.) et les analgésiques opioïdes, peuvent être utilisés en doses modérées pour gérer la douleur, mais il s’agit d’un usage « non indiqué » (la prescription de médicaments approuvés pour une utilisation autre que celle prévue).

Traitements alternatifs :

Les traitements alternatifs peuvent également aider à soulager les personnes qui souffrent de fibromyalgie. Celles-ci comprennent :

  • l’acuponcture;
  • la rétroaction biologique;
  • les traitements de chiropractie;
  • l’homéopathie;
  • l’hypnose;
  • le massage;
  • l’imagerie mentale;
  • la naturopathie;
  • l’ostéopathie.

Bien qu’il n’existe pas de traitement unique qui fonctionne pour tout le monde, au fil du temps, la plupart de ceux qui souffrent de fibromyalgie vont trouver ce qui les aide le plus. L’élimination de tous les symptômes est rarement possible, le but d’un plan de traitement devrait donc être, avec l’aide d’une équipe de soins de santé, de diminuer les symptômes autant que possible afin que les personnes atteintes puissent vivre une vie active et riche.

SOURCES :

Mayo Clinic

https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/fibromyalgia/symptoms-causes/syc-20354780

https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/fibromyalgia/in-depth/fibromyalgia-self-care-tips/art-20093313

Medical News Today

https://www.medicalnewstoday.com/articles/147083.php

Arthritis-Health

https://www.arthritis-health.com/types/fibromyalgia/what-you-need-know-about-fibromyalgia

Société Arthrite

https://arthrite.ca/a-propos-de-l-arthrite/les-types-d-arthrite-de-a-a-z/types/fibromyalgie

Le réseau canadien pour la santé des femmes

http://www.cwhn.ca/fr/node/40840

Statistique Canada

https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/82-619-m/2006003/4144159-fra.htm

Société canadienne de rhumatologie

https://rheum.ca/wp-content/uploads/2017/11/CRA_Position_Paper_on_Fibromyalgia_updated_Sep_2015.pdf

Canadian Guidelines for the Diagnosis and Management of Fibromyalgia

http://fmguidelines.ca/?page_id=21